jeudi 27 novembre 2014

Hello Tuktuk?

Après avoir passé la frontière en barque avec mes potes Roumains, me voila de retour en Thaïlande. Durant le trajet en bus jusqu'à Chiang Mai, Florin et Ioana m'expliquent leur plan pour les jours à venir : après la visite de Chiang Mai, et une escale à Bangkok, ils comptaient aller du coté de Krabi qui est selon eux "le Phuket du pauvre"!!
Arrivé à Chiang Mai, je laisse Florin et Ioana, et je retrouve Ben que j'avais laissé au Népal avec Mattia, mon pote Italien. Ben voulait passer plus de temps au Népal, et de mon coté je voulais absolument visiter les temples d'Angkor et surtout le Laos que j'ai adoré, donc on s'était donné rendez-vous en Thaïlande pour visiter le pays ensemble.
Il se trouve que Ben a un oncle qui habite Chiang Mai : Ce dernier qui vivait dans le nord de la France a pris sa retraite en Thailande et vit maintenant avec sa femme Thai et sa belle fille. Cette famille a la générosité de nous héberger pendant notre séjour dans la ville. Malheureusement leur maison se situe loin en dehors de la ville, dans un "quartier à européens" avec clôtures et gardien, mais surtout sans aucun moyen de transport en commun ! Ainsi, pour visiter les environs on se plie au programme que nous a préparé cet oncle. Donc c'est un changement radical par rapport à tout ce que j'ai vécu auparavant dans le voyage! Et j'avoue, c'est bien difficile de limiter cette totale liberté que j'avais jusqu'à présent.
C'est donc parti pour une visite de type "Disneyland Thaïlande", en commençant par le "Royaume du Tigre". Bon j'avoue ça permet de faire quelques très belles photos !


vendredi 7 novembre 2014

Sabaidi !

Mise à jour de l'article sur un nouveau site web : plus beau, plus pratique, plus classe: 
http://bisonvoyageur.com/tdm-laos/


Après avoir traversé la frontière avec les amis que j'avais rencontrés au Cambodge, on change de moyen de transport pour continuer au Laos, et on saute dans une petite barque à moteur.


On arrive finalement aux fameuses 4000 iles, tout au sud du Laos. Plus exactement, j'arrive sur l'ile appelée Don Khone. Pour expliquer un peu, c'est en fait un endroit du Mekong qui s'élargit énormément en laissant une quantité phénoménale de petites iles affleurer à sa surface.

samedi 31 mai 2014

One Dollaaaaar...

Mise à jour de l'article sur un nouveau site web : plus beau, plus pratique, plus classe: 
http://bisonvoyageur.com/tdm-cambodge/


L’avion en partance de Kathmandu m’amène jusqu’à Bangkok en Thailande. Après plusieurs mois en Sibérie, Mongolie, Chine intérieure, et Népal, ici le "retour à la civilisation" est pour moi un plus grand choc que le dépaysement vécu auparavant! Du coup, après avoir refait le plein de cartes SD, et envoyé un colis en France pour vider un peu mon sac, je m’empresse de quitter le ghetto à touristes de Bangkok pour continuer mon voyage vers le Cambodge.
Le passage de cette frontière a été un vrai cauchemar (arnaques, corruption, mensonges, bref je ne vais pas m’étendre...), mais ça m’a permis de faire la rencontre d’un couple de polonais très sympas, ainsi que Jonas un allemand en voyage de longue durée lui aussi, vraiment très sympa et d’une grande gentillesse malgré sa barbe taillée à la Wolverine! Arrivés à Siem Reap on partage un tuktuk pour arriver à nos guesthouses voisines.
Le lendemain, je loue un vélo pour visiter les très vastes et magnifiques temples d’Angkor !

dimanche 16 février 2014

Le pays de Mowgli

Mise à jour de l'article sur un nouveau site web : plus beau, plus pratique, plus classe: 
http://bisonvoyageur.com/tdm-nepal/


Après notre séjour proche du toit du monde, on se retrouve dans cette forêt primaire pour passer la frontière pour le Népal. La frontière est en fait une rivière enjambée par un petit pont ! On le traverse tôt le matin et disant au revoir à notre guide qui nous avait fait traverser le Tibet.



De l'autre coté du pont, gros changement d'ambiance encore une fois : une foule immense de gens, les routes sont de nouveau en terre et complètement défoncées, et une ambiance générale de chaos et de gros bordel règne ici ! Tous les camions sont repeints de manière TRES colorée, parfois sous le thème de Bob Marley, parfois de la coupe du monde de foot, etc... Le visa doit se faire dans une petite maisonnette qu'il est très facile de louper. Les policiers et les militaires rigolent et ne cherchent pas la petite bête ! (Après le Tibet, ça fait plaisir!)

vendredi 24 janvier 2014

Om mani padme hūm

Mise à jour de l'article sur un nouveau site web : plus beau, plus pratique, plus classe: 
http://bisonvoyageur.com/tdm-tibet/

 

Après cet excellent séjour en Chine, Leo nous laisse, et Mattia, Ben et moi on continue notre chemin vers le Tibet (qui officiellement est toujours en Chine d'ailleurs...).


Pour cela, et pour la première fois de tout notre voyage toujours plus à l'Est, on prend un avion (....vers l'Ouest !!) de Chengdu à Lhasa.
Alors pourquoi avoir craqué et pris l'avion pour un si petit trajet? Il faut savoir que "One does not simply walks into Tibet"... En effet, en plus du visa Chinois, il faut avoir une autorisation spéciale pour rentrer au Tibet, et cette autorisation n'est délivrée uniquement si on passe par une agence de voyage chinoise. Enfin, tout ça pour dire que durant notre séjour, on n'a pas pu être trop libre de faire ce qu'on veut car on était lié à cette agence, et car la présence policière est très marquée dans cette région de Chine. Ceci dit, et après avoir ravalé nos larmes quand il a fallu payer l'agence, ça valait vraiment le coup!! Et on s'est tous pris une grosse claque aussi bien par la culture que par les paysages...

mardi 7 janvier 2014

It's a beautiful day!!

Mise à jour de l'article sur un nouveau site web : plus beau, plus pratique, plus classe: 
http://bisonvoyageur.com/tdm-chine-buuuudha/
http://bisonvoyageur.com/tdm-chine-beautiful-day/
http://bisonvoyageur.com/tdm-chine-panda/



Zamiid-Uud, la ville frontière Mongole est un petit village poussiéreux perdu au fond du désert de Gobi, aucune route goudronnée, quelques chiens errant, quasiment personne dans les rues, un parfait décor pour un western spaghetti. On arrive en Chine, seulement 1 ou 2 km plus loin, et là c’est le choc ! Les routes sont goudronnées, propres, larges, et paraissent tracées à la règle. Il y a toujours du monde dans les rues, revoir un éclairage public la nuit me parait étrange après 1 mois en Mongolie... Bref : gros changement !
Mais le passage de cette frontière a été complètement interminable : 7h d’attente! Du coup on loupe le départ des bus pour aller plus loin et on reste bloqués dans cette ville, Erenhot, pour la nuit. Aucun problème Ben, Mattia, et moi (oui, car Mattia est toujours avec nous) on va se faire un petit restau pour bien commencer notre séjour! Et là explosion de joie lorsqu’on voit le menu : légumes, poissons, fruits, épices, etc... Après 1 mois en Mongolie à manger uniquement du mouton et du lait de yak, ça fait vraiment plaisir !! En voyant les prix ridicules dans le menu, on se dit que les plats doivent être vraiment petits, équivalent à des entrées.... Grosse erreur de débutant : on s’est retrouvé avec de quoi manger pour 6 ou 7 personnes ! C’est décidé : restau midi et soir durant tout notre séjour en Chine !

Le lendemain on décolle pour Datong : la première grande ville chinoise entre la frontière et Beijing. Le centre historique de la ville a été «rénové» à la chinoise : c’est à dire on rase tout, et on reconstruit à l’identique !!